Préambule

A la fête de la tomate du 26 juillet 2003 de nombreuses personnes, ont fait savoir qu'elles étaient prêtes à former un collectif et étudier ensemble les actions qui pourraient arrêter ce tracé de tramway.
Véritable entreprise de démolition, de massacre environnemental et de saccage du patrimoine terrien et végétal, mis en valeur et entretenu par tant de sueurs depuis plusieurs générations.

Les terres fertiles sont rares surtout dans nos régions : dans le Var 12 % seulement de la surface du département est cultivable. Elles sont notre patrimoine collectif même si elles sont des propriétés privées.
Il nous faut les maintenir pour assurer et pérenniser la possibilité d'une alimentation saine, de qualité et de proximité en bio diversité.

Et pourtant, le jardin des olivades risque de disparaître… pour y faire passer le futur tramway de l'aire toulonnaise et y installer ses hangars, malgré plusieurs autres possibilités !
Sur cette terre agricole située en zone péri-urbaine, proche des consommateurs est pratiqué un système de production, de distribution et de consommation répondant aux exigences de qualité attendues par les consommateurs.

Tout plaide en faveur du maintien de l'entité structurelle et sociale représentée par le jardin "les Olivades".

T.P.M. (Toulon Provence Méditerranée section transport) se sert de ce tracé de tramway comme un prétexte pour exproprier les Olivades qui, depuis la Déclaration d'Utilité Publique du 23 décembre 2000 ont essayé de faire valoir les arguments sociaux, économiques, juridiques et environnementaux pour sauvegarder le site.

Devant cet acharnement,

  • Le 26 juillet : proposition de création d'un collectif. Vous avez été nombreux à vouloir être informés et à vouloir faire partie du collectif pour la sauvegarde des Olivades.

  • Le 30 juillet, une vingtaine de personnes proposait la constitution d'une Association loi 1901.
  • Le 2 août, un comité de 5 personnes travaillait les statuts qui seront proposés.
  • Le mercredi 20 août, Assemblée Générale Constitutive et formation du CA.

Les enjeux du Jardin des Olivades

Économiques

  • L'économie solidaire dont elle est pionnière, siège d'un partenariat étroit entre consommateurs et producteurs : L'AMAP
  • Les 7 familles qui vivent de son activité
  • La biodiversité qu'elle développe à la grande satisfaction de ses partenaires consommateurs.

Sociaux

  • Le rôle pédagogique auprès des scolaires qui viennent régulièrement visiter la ferme.
  • L'accueil et les formations continues auprès de stagiaires, producteurs, ...
  • Le rôle thérapeutique et réparateur du travail des semences et germinations auprès d'individus en déprime.

Environnementaux

  • La richesse d'une terre particulièrement fertile.
  • L'environnement « espace vert » qu'elle assure à la collectivité.
  • Lutte contre la désertification, préservations des semences, des productions et d'un savoir-faire.
  • Les techniques de productions agro-environnementales, en perpétuelle évolution technique.

Légitimité et reconnaissances

Officielles

  • Secrétariat d'État à l'Économie Solidaire et Conseil Régional Provence Alpes Côtes d'Azur : prise en compte du projet et concept économique AMAP, Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne, en 2001. A sauvé 15 exploitations agricoles et leurs familles, créé 3 emplois fixes et concerne plus de 1500 consommateurs. Aujourd'hui en juin 2003, compte 22 exploitations agricoles et plus de 4 000 consommateurs.
  • Déclaration du Ministère de l'Agriculture (Toulouse- CNASEA- novembre 2002) : « l'agriculture en zone périurbaine qui représente 40 % des exploitations agricoles française est une de nos priorités. »
    • La réponse positive récente de la C.D.O.A du Var à un projet d'installation d'un jeune agriculteur avec une Amap, en volet économique, valide le concept par la profession et l'administration de l'agriculture.
    • Le maintien du foncier agricole en zone de forte pression, le maintien de la ferme à dimension humaine, des savoirs-faire passent, sans problèmes par cet outil économique que constituent les Amap. (les besoins en trésorerie de l'exploitation sont assurés par le paiement à l'engagement avant la saison par les consommateurs).
    • Fruits et légumes, produits laitiers, viandes, volailles fonctionnent actuellement en Provence dans cette nouvelle économie (25 exploitations agricoles concernées, 4 000 consommateurs en un an de fonctionnement…).
    • Beaucoup de consommateurs souhaitent devenir des consom'acteurs ; beaucoup d'agriculteurs veulent continuer leur métier, beaucoup de jeunes souhaitent s'installer dans une agriculture de qualité (les J.A représentent de nombreuses fermes en Amap actuellement en Provence)… La mise en relation des uns avec les autres, reste la préoccupation essentielle d'un mouvement.
  • Lettre du Ministre de l'Agriculture : Remerciements du Ministre pour l'intervention lors de la célébration du centenaire de la loi 1901, de Daniel Vuillon, Président de l'Association Alliance Provence, Paysans, Ecologistes Consommateurs pour le dynamisme et la richesse que l'association a montré pour la mise en réseau et le développement du concept des AMAP en région PACA et en France.
  • Lettre du Ministère de l'Economie Solidaire (2001) : Lettre du Ministère annonçant le soutien et l'aide financier pour la création de l'Association Alliance Provence et la mise en réseau en Région Provence du concept des AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne).
  • Invitation et participation au Parlement Européen : Les Olivades, invitées au parlement européen pour présenter le concept des AMAP et intervenir dans le cadre du forum international sur " la Consommation Responsable " et " l'engagement citoyen " pour promouvoir la cohésion sociale.

Médiatiques

Radio
  • RTL Toulon, semaine du Développement durable, 3 juin 2003
  • France Inter, 28 mai 2003
  • France Info, 25 mai 2003
  • Radio bleue Provence, avril 2002
Télévision
  • FR3 Méditerranée, reportages pour les informations régionales FR3
  • Lancement des Amap, la première Amap an France, avril 2001
  • Les Amap un an après, juin 2002
  • La fêtes des Amap, oct 2002- Semaine du développement durable, juin 2003
  • FR3 Marseille " Elles ont toujours raison ", février 2002
  • Chaîne Demain, film de 26 minutes : "Rencontres en Provence" mars 2002
  • TF1 journal télévisé de 13h00, oct 2001
  • 52 sur la Une, "la fête de la tomate"
  • TMC SUD, 229 ème éditions sur la tomate, juillet 98
Presse écrite

Régulièrement dans la presse locale.

  • Var Matin
  • Marseillaise
  • La Provence
  • La Gazette des jardins
  • Libération Tomate et biodiversité, juin 2001
  • Les Amap, novembre 2002
  • Le Monde Le concept des Amap, février 2003
Magazine
  • Paris Match, édition bruxelloise, "le Pape de la biodiversité" juin 2001
  • Terre provençale, "A la recherche du goût perdu", juillet 2001
  • Figaro, rubrique dans Figaro Magazine, La Tomate, juillet 2002
  • Pays de Provence, "Biodiversité ou les potagers de l'espoirs", sept-oct 2002
  • Elle à table, "Marseille entre corniche et calanques", sept-oct 2002
  • Viva, Les Amap, octobre 2002
  • Le journal paroissial, première page, "Et si le commerce devenait équitable", février 2003
  • Les villages de France, "Initiatives locales", mars 2003
Livre
  • « La fabrique du diable - La mondialisation racontés à ceux qui la subissent », Tome 2, Hervé René Martin, aux éditions climats, mai 2003
  • « Ensemble, sauvons notre planète », Marie-France Beaulieu.